Accueil arrow Parage naturel
Chevaux « pieds nus » et parage naturel Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Est-il possible de maintenir un cheval de sport ou de loisir « pieds nus »  (sans fers) ?

Qu’est ce que le parage naturel/ pied nu ?

 

 

La plupart des gens pensent que les fers sont au cheval ce que les pneus sont aux voitures : il ne serait pas possible d’avancer sans eux !

 

Contrairement à l’opinion générale, il est possible de garder son cheval sans fers, et ce, même pour les chevaux de compétition de haut niveau (y compris en compétition d’endurance internationale). Le cheval est un animal des steppes, fait pour parcourir de longues distances pieds nus sur des sols variés et abrasifs. L’homme a complètement changé son environnement et lui a procuré des fers pour protéger ses pieds. Cependant de plus en plus de propriétaires, passionnés de chevaux mais aussi certains vétérinaires et maréchaux en Belgique s’intéressent au parage pied nu.

 

Qu’entend-on par parage pied nu? Il s’agit de « façonner » le pied du cheval à l’aide d’outils appropriés. Le but de cette mise en forme du sabot est que les forces importantes qui s’appliquent sur le pied lorsque le cheval se déplace, se répartissent de façon uniforme sur le sabot. Ces forces seront ainsi également bien réparties sur les toutes les articulations situées au dessus, dans le membre du cheval. Le parage sera aussi effectué de manière à ce que la corne ne casse pas et puisse se développer harmonieusement. Pourquoi cette appellation de parage « naturel »? Pour plusieurs raisons, tout d’abord parce que le parage respecte le pied et la nature du cheval. Aussi parce que l’on s’inspire aussi bien du modèle du pied des chevaux domestiques de chez nous maintenus en paddock paradise (usure naturelle des pied) que des pieds des chevaux semi-sauvage tels les Brumbies d’Australie ou les Mustang aux USA. Ces chevaux parcourent de nombreux kilomètres tous les jours sur des terrains rugueux et caillouteux, et ils n’ont pas de problèmes de pieds, bien au contraire, ils ont des sabots super performants. Le parage naturel est une technique différente du parage traditionnel effectué avant ferrage, même si certains buts sont communs (comme l’obtention d’un équilibre biodynamique correct).

 

Le parage naturel est-il possible en Belgique sur nos chevaux domestiques ? Oui et, bien pratiqué, il est même bénéfique pour le cheval. Il faut savoir qu’il ne s’agit pas simplement de déferrer son cheval. Il y a une série de recommandations qui accompagnent le parage pied nu, comme une alimentation saine, beaucoup d’exercice et de mouvement, et de préférence, un environnement adapté.

 

Le parage naturel est-il une mode ? Ce n’est certainement pas « une mode » contrairement à ce que pourront affirmer certains… en effet il se répand de plus en plus, dans le monde entier, depuis plus de 30 ans. Il faut aussi savoir que l’entretien des pieds nus était déjà très largement pratiqué dans l’antiquité ! Dans la technique du parage naturel, nous reprenons et appliquons encore les principes énoncés notamment par Xénophon, de la Grèce Antique, pour obtenir des sabots durs et extrêmement performants. Ces fondements sont toujours d’actualité après 2400 ans environ et sont terriblement efficaces !

Mais attention, le parage naturel d’aujourd’hui tient également compte des dernières recherches scientifiques concernant l’équilibre biodynamique du pied. Un bon équilibre biodynamique du pied est en effet absolument essentiel au maintient d’un cheval sain, non boiteux et performant au niveau sportif. En parage naturel, nous avons l’avantage que cet équilibre est plus commode à observer et corriger sur un cheval pied nu que sur un cheval ferré. Les corrections peuvent d'ailleurs être effectuées souvent (cela peut être effectué une fois par semaine par le propriétaire, millimètre par millimètre). En plus de cela, il est nettement plus aisé et abordable de parer que de ferrer, surtout en parage naturel car les chevaux sont actifs sur terrains abrasifs (cailloux, macadam,…) et donc les pieds se parent partiellement « tout seul ». Ceci donne l’avantage aux propriétaires de chevaux pieds nus de pouvoir participer très activement aux soins des pieds de leurs chevaux après formation adéquate. Les propriétaires motivés et formés deviennent même assez vite indépendants et les pieds de leurs chevaux sont souvent magnifiques. Cela vient notamment du fait que ces derniers peuvent parer les pieds « un peu et souvent ».

 

Quels sont les changements qui se produiront sur le pied du cheval après la transition du cheval ferré vers un cheval pied nu ? Après la période de transition qui va en général de 2 à 6 mois, selon le type de cheval, ses pieds et son environnement, on observera une muraille qui s’épaissit et se solidifie. La sole s’épaissit et forme un « cal ». La fourchette s’élargi et s’assaini et les structures caudales du pied se redéveloppent. Ceci permettra à la longue au cheval d’évoluer sur tous les terrains (y compris caillouteux) à vive allure. D’autres changements qui peuvent se produire sont une évolution vers une forme de pied naturelle. Par exemple, un léger élargissement et raccourcissement des pieds (si ceux-ci étaient plus étroits et hauts lorsqu’ils étaient ferrés ou encore plus étroits et anormalement allongés vers l'avant). Il y a aussi une disparition des évasements. Et chez les chevaux boiteux suite à des douleurs dans les parties caudales du pied (comme certains naviculaires par exemple), avec la mise pied nu, on obtient très souvent une nette une amélioration, voire même la plupart du temps une disparition de la boiterie si le parage naturel est associé à un programme d’exercice, un environnement adéquat et une alimentation appropriée.

 

Peut-on aller en ballade sur la route après déferrage ? Contrairement à ce qui est généralement pensé, les chevaux qui sont parés « naturel » doivent faire de l’exercice sur route et terrains caillouteux. Au début, très très peu mais progressivement de plus en plus. Pour les cavaliers qui veulent monter en promenade du jour au lendemain comme avant déferrage, il y a une cinquantaine de marques et modèles différents de « chaussures » pour sabots sur le marché. Ces chaussures ou "boots" se mettent pour la ballade et s’enlèvent après. Les meilleures permettent de monter par tout terrain, galoper, sauter etc. Elles ne sont pas toujours nécessaires si on prend le temps de faire la transition en douceur.

De plus en plus de gens en Belgique font de la randonnée dans les Ardennes ou ailleurs pieds nus. Un des avantages ici est que le cheval a une meilleure sensation du terrain et donc le pied plus sûr. Un autre avantage est que le cheval glisse moins sur le macadam et le béton qu’un cheval ferré. Pour les gens qui n’ont pas le temps de faire de la ballade il est conseillé d’aménager dans la prairie (devant les abris par exemple) une surface rugueuse (par exemple des cailloux de pierre naturelle dure 0/20).

 

Quels sont les autres avantages du parage naturel ? Par rapport à une ferrure classique, il y a une meilleure absorption des chocs lors de l’impact du pied au sol ; moins de pression sur les structures caudales du pied (os naviculaire,…). Il y a aussi beaucoup moins de boiteries à long terme si un bon parage est associé à des changements appropriés de management  (environnement, mouvement, sols et nourriture appropriés). La qualité de la corne va fortement s’améliorer. Les soucis de corne cassante, fragile et de seime pourront être améliorés petit à petit et disparaître avec le temps. Le cheval sans fer est également moins dangereux pour lui-même (risque de blessures moins élevé lors d’interférence entre les membres), moins dangereux pour ses compagnons de prairie et moins dangereux pour son cavalier/propriétaire (en effet si votre cheval vous marche sur le pied ou tape, cela fera moins mal sans fer que lorsqu’il y en a un !). Il y a encore le fait que le cheval ne perdra plus jamais un fer… et que le propriétaire peut s’il le désire, et après formation, s’occuper des soins des pieds de son cheval. Le parage peut se faire aussi souvent que nécessaire. Parfois il ne s’agira pas d’un parage complet mais simplement en une correction de l’équilibre biodynamique du pied et/ou un biseau. Le parage peut s’effectuer de une fois par semaine à une fois toutes les 4-6 semaines environ, parfois un peu moins souvent si le cheval n’a pas de problèmes d’équilibre biodynamique et se trouve dans un environnement idéal, en liberté 24h sur 24 où il effectue beaucoup d’exercice sur terrain rugueux (prairie aménagée avec couloir de cailloux par exemple).

 

 

 

Avec un investissement de la part du propriétaire pendant la période de transition, la plupart des chevaux peuvent être maintenus « pieds nus ». Et cela, même si vous faites de la compétition, que ce soit obstacle, dressage, endurance, attelage, rallyes, etc. Le parage naturel présente de très nombreux avantages à long terme pour le cheval et son cavalier ou propriétaire. Pour obtenir un résultat optimal, il faut  procurer au cheval une alimentation correcte: en effet la santé des pieds est directement et très fortement liée à une alimentation correcte. Voyez l'article sur l'alimentation. Pour encore améliorer la santé, le bien-être et la performance de votre cheval, procurez lui un environnement adapté.

 

Dr vétérinaire Barbara Maulet CertES(Orth) MSc

Certificat en chirurgie équine (orthopédie) du RCVS, Londres ; Master en sciences (Edinburgh) Contact: Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir   ou  0495/706 733

Lire la suite...
 
© 2017 www.HorseVet.be
Joomla! est un logiciel libre distribué sous licence GNU/GPL.